Le contenu de cette page est potentiellement obsolète.

Le wiki sert d'archive et ne représente pas la vision actuelle du Parti Pirate. Pour connaître les positions des Pirates, aujourd'hui, vous pouvez consulter :

Et pour toute autre question, vous pouvez nous contacter et discuter avec nous :

Utilisateur:Flct/drafts/Manifeste pour la démocratie liquide

De Wiki du Parti Pirate
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Manifeste pour la démocratie liquide

Plan synthétique, ce document est un document de travail

1 - La démocratie

  • Démocratie -> Le pouvoir des citoyens. Trop de connotations sentimentales et renvoie à ce que nous pensons ne pas avoir et que nous recherchons comme un idéal. Savons-nous ce qu'est la démocratie alors que nous vivons dans un système présenté comme démocratique alors que nous savons (ou avons l'intuition) qu'il ne l'est pas. Notre système (à une échelle planétaire) est un système aristo-oligarchique

Aristocratique -> Le pouvoir des meilleurs ou considérés/présentés comme tels

Oligarchique -> Le pouvoir de quelques uns

De démocratie, ne retenons que -cratie (pouvoir) et dans son concrétisation "décision"

Ce que nous recherchons finalement c'est un système de prise de décisions collectives suffisamment représentatif de l'intérêt de tous.

http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mocratie

  • Pouvoir -> "Avoir la capacité de", "Etre en mesure de " cela renvoie à une notion de choix et donc de capacité de décision, "Pouvoir politique" Qui a rapport aux affaires publiques

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pouvoir_%28philosophie%29 http://fr.wikipedia.org/wiki/Pouvoir_politique

  • Scrutin -> Expression de la démocratie, Processus de prise décision par le vote, il définit les modalités

http://fr.wikipedia.org/wiki/Scrutin

  • Décision -> La décision est le fait d'un acteur (ou d'un ensemble plus ou moins cohérent d'acteurs) qui effectue un choix entre plusieurs solutions susceptibles de résoudre le problème ou la situation auxquels il est confronté.

http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9cision

  • Débat -> Un débat est une discussion sur un sujet, précis ou de fond, annoncé à l'avance, à laquelle prennent part des individus ayant des avis, idées, réflexions ou opinions divergentes pour le sujet considéré.

http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9bat

  • Médiatisation -> la publicité d'un évènement ou une personne par les médias, compris comme la presse, la télévision et les autres vecteurs modernes de l'information.

http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9dia ... 3%A9dia%29

Lorsqu'on parle de démocratie, et plus particulièrement de processus démocratique, nous parlons de quatre étapes :

1- Mise en évidence d'un problème et de ses composantes

2- Recherche de solution, discussions, arguments-pour et arguments-contre

3- Présentation de la ou des solutions aux personnes devant s'exprimer sur l'adoption de la décision

4- Décision c-à-d choix de la solution la meilleure, ou la moins pire, dans le but de résoudre le problème considérant que la solution n'ira pas à l'encontre des intérêts publics.


La démocratie ne concerne que l'étape 4 pourtant il est essentiel que l'expression publique se fasse aussi dans les trois premières étapes.

Premiers constats:

  • pour que la décision soir "éclairée", il est obligatoire que le problème ait bien été cerné et compris
  • nous ne sommes pas spécialistes de tous les domaines où doit se porter la décision.

2 - Constat de notre système politique :

Nous sommes dans un système dit représentatif : Nous désignons des personnes pour nous représenter dans les 4 étapes du processus démocratique. Nous sommes donc exclus de fait et nous ne pouvons nous exprimer dans ce système que de deux façons :

  • le vote des représentants
  • la manifestation de notre désapprobation entre chaque phase de vote


Ce système apporte quatre effets de bords dans le processus démocratique :

1 - la professionnalisation de la politique : Un représentant n'est pas spécialiste de tous les domaines pourtant nous le désignons quand même pour nous représenter sur tous les domaines de la décision. La plupart du temps, son rôle est donc d'arbitrer des positions qui lui sont présentés. La valeur qu'il met en avant pour être désigné représentant est sa capacité à prendre "la bonne décision" autrement dit, théoriquement, la solution répondant au problème qui ne va pas à l'encontre des intérêts publics.

Le représentant devient donc un professionnel de la décision. Dans le processus démocratique, nous ne nous exprimons plus sur la finalité (la décision) mais sur les personnes devant prendre les décisions suivant diverses considérations éloignées du problème lui même. Considérant que l'objectif d'un représentant est de continuer à l'être, nous le désignons sur ce qu'il promet de faire -> marketing politique.

Tout citoyen peut être un représentant s'il arrive à convaincre (= s'il en a les moyens "financiers").

2 - le bipartisme

La décision étant un choix binaire dans l'absolu, les représentants auront statistiquement tendance à se regrouper pour peser sur la décision. Nous pouvons observer dans la plupart des pays :

  • 2 partis dominant (PS/UMP, Démocrate/républicain, travailliste/conservateur) se partageant le pouvoir par alternance
  • 3 partis, 2 partis forts non majoritaires et un troisième plus faible mais déterminant une majorité pour l'un ou l'autre des parties

Cette tendance empêche les nouvelles positions d'émerger à l'extérieur de ces groupes.

3 - le non choix

Considérant cette tendance au bipartisme, le parti dit d’opposition aura tendance a proposer un non choix de type "nous ou le chaos" étant admis qu'ils ne peuvent convaincre que sur leur capacité à prendre une décision (pas forcément la bonne).

4- La déresponsabilisation collective

Accomplissant notre devoir de situation, nous désignons des représentants en charge de la décision mais nous abandonnons du même coup la responsabilité inconsciemment ou consciemment d'ailleurs.

==> Echec de notre système politique :

  • Les représentants ne représentent pas vraiment, ils pourraient plus mais ne le font pas
  • Ils ne sont pas désignés pour les bonnes raisons
  • La conséquence directe est la division par une approche idéologique des problèmes
  • Le politique a mainmise sur les média

POURTANT la représentativité est nécessaire car

  • nous ne pouvons pas décider à 50 millions, pas tout le temps
  • nous ne sommes pas spécialistes de tous les domaines.

Selon Pierre Rosanvallon, " les régimes démocratiques ont du mal à intégrer le souci du long terme ». Sont en cause la professionnalisation des acteurs politiques, leur personnalisation et la proximité des échéances électorales. Or c’est le long terme qui est porteur de l’intérêt général"

Selon Bernard Manin "le rapport entre les représentants et les représentés est maintenant perçu comme démocratique, alors qu'il fut conçu en opposition avec la démocratie"

Selon John Dewey "C'est la personne qui porte la chaussure qui sait le mieux si elle fait mal et où elle fait mal, même si le cordonnier est l'expert qui est le meilleur juge pour savoir comment y remédier. [...] Une classe d'experts est inévitablement si éloignée de l'intérêt commun qu'elle devient nécessairement une classe avec des intérêts particuliers et un savoir privé – ce qui, sur des matières qui concernent la société, revient à un non-savoir"

Cette intervention donne une conclusion sur le système représentatif et introduit le système liquide en tant que solution au problème mis en évidence. actualite/debat-public-lettre-ouverte-codec-sur-les-convoc-t8950-60.html#p80091

3 - La démocratie liquide

Système de prise de décision collective. Nous pourrions faire un parallèle avec cet état de la matière qui au contraire du solide (difficilement compressible, assez immuable et fragile suivant sa nature) ou du gazeux (faiblement structuré, quasi-indépendant, assez chaotique) est facilement déformable et adaptable.

Un système liquide est un processus de prise de décisions collective et à ce titre, il peut s'appliquer à toutes structures, à divers degrés. Il a été pensé pour cela. C’est une évolution majeure de notre rapport à la démocratie.

Repose sur 8 principes théoriques

   1 - Chaque citoyen est libre et égal aux autres sans aucune distinction
   
   2 - Chaque citoyen peut :
   * Exprimer une voix sur une question précise. L'expression de cette voie peut être secrète
   * Déléguer sa voix à un autre citoyen pour une question précise ou une thématique précise
   * Recevoir des voix des autres citoyens
   * Exprimer toutes les voix qu'il a reçues pour une question précise ou une thématique précise
   * Déléguer toutes les voix qu'il a reçues pour une question précise ou une thématique précise
   * Reprendre toutes les délégations et les transférer à une ou plusieurs autres personnes
   
   3 - Une délégation de voix est remise publiquement
   
   4 - L'expression des voix par délégation est publique
   
   5 - Un citoyen doit avoir au moins le double de voix que chaque citoyen lui ayant délégué sa voix pour acquérir le titre de représentant
   
   6 - Le représentant ayant le plus de voix représente l'ensemble
   
   7- Chaque citoyen peut proposer un projet aux autres citoyens
   
   8- Chaque citoyen peut amender un projet d'un autre citoyen


Les principes 1 à 4 relèvent du fondement de la décision et sont obligatoires, Les principes 5 et 6 relèvent de l'organisation et sont optionnels, Les principes 7 et 8 relèvent de l'objet de la décision et sont nécessaires (ils ont été rajoutés à un moment donné ...)

La démocratie liquide fait converger trois systèmes politiques démocratiques en les faisant cohabiter

Cependant, c'est avant tout et uniquement un système de prise de décision, comme nous l'avions vu en première partie, la décision porte sur un objet "une chose à décider". Impliquer le citoyen à ce niveau là de la décision doit obligatoirement passer par l'impliquer dans l'expression du problème, l'élaboration des solutions et leurs promotions.

a) Méthode de raisonnement http://forum.partipirate.org/post81664.html#p81519

1- Comprendre le problème "Je constate" savoir l'exprimer, le schématiser, le mettre en perspective


2- Définir des objectifs "Je pense" considérant la clarté du problème, mettre en évidence des objectifs à atteindre sans nécessairement présumer de leur faisabilité


3- Rechercher une solution "Je propose" (+ En tenant compte de contraintes )

  • élaborer, prouver la solution et ses composantes
  • assurer sa promotion


Face à une question, nous nous plaçons immédiatement dans une logique de produire un résultat sur la base du constat effectué via un processus de réflexion.

b) Organisation de la réflexion collective après avoir cerné le problème; la discussion se fait à deux niveaux :

  • le premier, dans un canal ouvert, le forum et ce sujet particulièrement
  • le second, dans un autre canal fermé qui est utilisé par des personnes plus en prise sur le sujet exposant leurs idées tout en y intégrant les idées du premier canal

Explications ici http://forum.partipirate.org/discussions/commision-politique-t8279.html#p71657

Exemple ici http://forum.partipirate.org/ile-tortue/topic9103-60.html#p82363

Conclusion

C'est une gymnastique de l'esprit où tout le monde peut trouver sa place :

  • en contribution plus ou moins dense (niveau 1)
  • en défense de position et rédaction de l’initiative (niveau 2)
  • en critique et/ou amendement (niveau "feedback")
  • en décision via un système liquide (délégation etc.) et donc d'influence politique légitimé d'une part par le nombre de voix qu'une personne représente (démocratie) et par la qualité de l'objet de la décision (l'initiative)

Voici un processus de réflexion/décision bâti sur le savoir technique "le cordonnier" et le savoir d'usage "le porteur de la chaussure" tirant parti du savoir collectif transmissible via un medium à fort taux de transfert comme Internet.

Selon FLCT "La créativite nait de la diversité, c'est une réalité génétique" Approche de Steve Jobs pour la promotion de l'iphone : Fournir une plateforme et laisser la communauté produire les logiciels répondant à beaucoup de besoins.



Concernant le programme du partipirate http://forum.partipirate.org/programme/quoi-devrait-ressembler-programme-parti-pirate-t8865-30.html#p80663

Selon FLCT "A mon sens, le Parti Pirate est un mouvement regroupant des citoyens de toutes origines, classes, couleurs, catégories ayant constatés que le fond politique actuel n'est définitivement plus en mesure d'assurer l'intérêt commun car un petit groupe de personnes à la main mise sur tous les leviers permettant de faire émerger de nouvelles idées et positions. Le citoyen "lambda", considéré à tord comme incapable de comprendre tous les "enjeux", à décider de se prendre en main afin de défendre le droit au "mieux vivre" par le plus petit dénominateur commun à toute personne : Vivre décemment à la hauteur des progrès technologique de l'époque considérée. A ce titre, il reste indépendant, visionnaire mais pragmatique et ne s'enferme pas dans une logique idéologique plus liée à son effet sur le capital électoral ("satisfaction" de la masse) concilié à aux intérêt de quelques uns. Il exploite, développe des idées nouvelles, de son temps ou d'un temps futur, qui peuvent remettre en question à divers degrés le concept de civilisation que nous vivons (subissons) tous les jours. Notamment, la décentralisation ou latéralisation (Suivant, par exemple, l'esprit de Rifkin), l'information, la formation et la coopération.

quelques définitions qui portent éventuellement à confusion :

  • idéologie : Une idéologie est, au sens large, la science d'un système d'idées imaginées. L'idéologie s'accompagne de croyances, de notions, d'opinions, de convictions et est parfois constituée en doctrine. Le terme véhicule couramment une connotation péjorative et désigne alors un ensemble de spéculations, d'idées vagues et mystérieuses qui prône un idéal irréaliste et justifie des actions radicales.
  • Indépendant : Qui ne dépend pas de telle personne ou de telle chose, qui ne lui est pas subordonné.
  • Visionnaire : Qui a suffisamment d’influence pour que ses idées soient reprises dans le futur.
  • Pragmatique : Qui considère la valeur concrète des choses, la pratique.
  • civilisation : État de développement économique, social et culturel
  • concept : Vue de l’esprit, idée qu’on se fait d’une chose en la détachant de son objet réel.

et pour l'expression "qui peuvent remettre en question à divers degrés le concept de civilisation" => Dans une approche globale, la civilisation humaine n'est sûrement pas parfaite et d'autres orientations peuvent être trouvées"


Précisions plus pédagogique ici http://www.democracialiquida.org/ Cela serait bien de pouvoir aboutir à ce type de support promotionnel

4 - Mise en œuvre :

En tant qu'arbitre du débat, dans un processus de d'élaboration de solution

En tant que délégation de pouvoir, pour des missions précises comme les membres du Bureau National

En tant que système de prise de décision collective, sous forme de décision "flash", nécessite d'avoir développé le système au stade du réflexe collectif.

LiquidFeedBack est un très bon outil mais il ne reste qu'un outil répondant à un besoin. Si nous souhaitons l'intégrer rapidement, en profondeur et durablement, il doit apporter une solution pertinente à un problème et être considéré comme tel. Ainsi, outre la formation à l'outil lui même, la formation au concept sous jacent est obligatoire.

Selon FLCT "Internet c'est fait pour rapprocher les gens, pas les tenir à distance" les outils numériques ne doivent pas prendre le pas sur le contact humain socialisant.