Le contenu de cette page est potentiellement obsolète.

Le wiki sert d'archive et ne représente pas la vision actuelle du Parti Pirate. Pour connaître les positions des Pirates, aujourd'hui, vous pouvez consulter :

Et pour toute autre question, vous pouvez nous contacter et discuter avec nous :

Utilisateur:Flct/drafts/Commissions politiques

De Wiki du Parti Pirate
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Discussion sur le forum http://forum.partipirate.org/topic8279.html

Introduction

Tout d'abord, je me permettrais de parler un peu de moi afin de situer ma démarche. Je ne prétends pas avoir les solutions miracles, et je ne suis pas à priori fédéré à un courant de pensée plutôt qu'un autre, par contre je pense que la pertinence d'une idée ne se juge que par sa démonstration et l'évaluation de son impact. Cette démarche me conduit à être plutôt à droite sur certaines questions et plutôt à gauche sur d'autres, tout en gardant à l’esprit que nous ne prenons pas les "meilleures" décisions mais les moins pires dans l'intérêt général, c'est-à-dire basées sur un "ratio bénéfice/perte" pour le public concerné. Autrement dit, l'étude du problème, en toute bonne foi, tends à construire naturellement sa ou ses solutions. J’admets qu’un problème soulevé peut avoir plusieurs solutions, même contradictoires. Toutefois, d’un problème donné, il convient au préalable d’observer ses composantes, en toute objectivité, et de rechercher éventuellement si ce problème ne serait pas une conséquence d’un autre problème. Cela impliquerait alors de le (re)définir afin d’orienter au mieux sa réflexion.

Par exemple, si quelqu’un dis "j’ai mal en appuyant avec mon pouce à différents endroits de ma jambe", au lieu immédiatement de rechercher toutes les causes possibles de douleur à une jambe, il faudrait se poser la question si cette personne n’a tout simplement pas mal au pouce.

Ainsi, je passe du temps à me documenter, discuter, débattre sur différents sujets qui me préoccupent ou sur d’autres qui m’interpellent afin de me forger ma propre opinion, en toute connaissance de cause.

Mon expérience personnelle m'a appris que le manque d’occupation d’un groupe est le principal facteur de dispersion, ce qui tends à se vérifier aux vues de toute l’énergie déployée en polémiques tant sur le forum que sur certaines listes de diffusion. Il serait donc souhaitable de pouvoir canaliser cette énergie créative afin de contribuer aux objectifs du Parti Pirate.

Pour ma part, j'estime qu'un parti politique a trois missions prioritaires :

  • Mission idéologique, autrement appelée "Programme" c’est-à-dire un projet de société cohérent
  • Mission communication, destinée assurer la promotion de son programme.
  • Mission administrative, gestion de la structure en tant que telle.

L'objectif principal étant alors de convaincre nos concitoyens de nous accorder leur confiance afin de pouvoir mettre en œuvre ce programme au sein des instituions que nous connaissons.

Personnellement, je ne pense pas que les statuts doivent être radicalement modifiés pour le moment, loin d'être parfait comme toutes choses, ils ne sont pas outre mesure bloquant pour les missions et l'objectif de notre parti. Toutefois, après avoir assisté à quelques réunions du CAP (Conseil Administratif et Politique), je constate que ses membres passent plus de temps à faire de l'administratif et de la communication que du politique, ce qui se reflète finalement assez bien dans les différentes groupes de travail listés sur cette page.

Nous pouvons trouver des rédacteurs, des traducteurs, des graphistes, des techniciens ... bref, beaucoup de choses relevant des missions communication et administrative mais une seule équipe programme, ses membres étant eux-mêmes occupés sur d'autres fronts. Il y a effectivement une procédure permettant de faire remonter des idées à intégrer au programme mais, après quelques discussions sur nos moyens de communication, je constate que beaucoup de sujets restent sans suite, où en tout cas ne semblent pas être pris en compte.

Une fois que le débat a bien décortiqué l'affaire, si des idées claires et concrètes émergent, cohérentes avec le reste du programme, alors rédigez les mesures à proposer qui pourront être proposées en rajout au programme.


Attention, il n'est pas ici une intention de critiquer mais de constater que cette étape proposée n'est pas concrétisée par les adhérents ayant pris part aux discussions. Cependant, début juin 2012, une initiative a été lancée pour effectuer des synthèses des discussions afin de conserver l'essentiel des débats. Comme il l'a été indiqué dernièrement, il est dommage que ces synthèses ne débouchent pas sur des propositions. Je pense que cette initiative est très bonne mais qu’elle devrait être améliorée.

L’idée : des « commissions politiques »

L’idée est donc de créer des "commissions politiques », une sorte de groupe de travail, dont le rôle serait de :

  1. animer le débat sur le forum (présentation, modération, participation) en fonction d'un sujet donné
  2. effectuer une synthèse des idées et formaliser les idées émergentes
  3. "instruire à charge et à décharge" les idées, c'est à dire rédiger une sorte d’étude objective sur les avantages et les critiques
  4. à partir de ces travaux, formaliser une ou plusieurs propositions, même contradictoires, à proposer au vote des adhérents afin d’être, ou pas, intégré dans le programme. Des consultations préalables (Liquid Feedback) pourront être organisés afin que les votes en assemblée générale soient fait sur des idées les plus abouties possibles

Ce circuit pouvant bien entendu être itératif et non limité dans le temps (mise à jour éventuelle en fonction de l’évolution du sujet traité), la composante "débat" étant, bien entendu, présente à toutes les étapes.

Une commission :

  • , le thème peut faire l'objet d'une restructuration en plusieurs commissions si sa spécialisation en plusieurs sous-thème s’avère nécessaire. Par exemple, un thème économie, un thème écologie, un thème logement, … Un thème traite de plusieurs sujets.
  • regroupe plusieurs adhérents pour synthétiser, rechercher, étudier, ... Ce regroupement se fait sur la base du volontariat en fonction des compétences et connaissances que le volontaire pense pouvoir apporter mais ces volontaires :

-> n’ont pas forcément les mêmes opinions à développer sur un sujet donné, mais sont suffisamment ouvert d'esprit pour "réfléchir ensemble" considérant que une ou plusieurs propositions contradictoires peuvent toujours émerger, le but étant d'aboutir à des propositions argumentées permettant aux votants de se faire une idée en toute connaissance de cause.

-> ont adhéré à une charte de "bon fonctionnement"

  • débat publiquement et normalement avec les autres membres sur le forum sujet par sujet, les sujets étant classés en fonction des thèmes concernés
  • travaille sur une mailing liste réservée, mais ouverte en lecture seule, suivant le principe d'un message par jour et par tour, c'est-à-dire que chaque membre ne peut s'exprimer que suivant un ordre défini en envoyant une seule réponse par jour. L'objectif ici étant de favoriser la pertinence du propos et sa construction par rapport à la passion du débat, qui lui se fait comme actuellement sur le forum. De plus, ce support, en étant physiquement séparé du forum, et cette règle permet d’obtenir « un flux de pensées » moins sujet aux distorsions, tant pour ceux qui le suivent tout en participant activement au forum que pour ceux qui ne suivent que ce support.

Chaque membre d’une commission peut, et cela est encouragé, fournir un contre-argumentaire à une thèse soutenu par un autre membre. Autrement dit, les membres débattent à l'aide de synthèses, réalisées à partir des avis exprimés sur le forum, des compétences et connaissances propres à chaque membre de la commission et d'exemples, études, rapports ... destinées à étayer ou contredire une position. Autrement dit, les membres sont des secrétaires de courant d'opinion. Le regroupement de membres est possible s'il existe une convergence des propos. L'exhaustivité de la démonstration n'est pas la clé, mais une synthèse complète des arguments renvoyant vers des sources beaucoup plus complètes permet alors d'avoir une vue d'ensemble claire tout en conservant la possibilité de pousser plus en avant chaque point à l'aide des sources fournies.

  • anime et modère le débat sur le forum, soit en ouvrant un nouveau sujet, soit en intervenant dans un sujet ouvert par un adhérent. Dans ce dernier cas, les commissions s'accordent entre elles pour déterminer laquelle est concernée, avec la possibilité de créer une commission mixte si le sujet le demande et/ou si son traitement peut avoir une influence sur les sujets traités par plusieurs commissions.
  • est intrinsèquement neutre, ou "auto-neutralisée" par le fait que ses membres n’ont pas nécessairement la même opinion sur un sujet donné mais ayant manifesté le souhait d'y réfléchir ensemble. Nous pouvons travailler en coopération même sur un sujet où nous ne sommes pas d'accord car les désaccords des parties prenantes servent notamment à apporter une critique croisée. Autrement dit, les "arguments-pour" des uns permettent de construire les "arguments-contre" des autres au sein d'une ou plusieurs propositions.

Ainsi, le résultat n'est pas tant une proposition avec un argumentaire-pour (éventuellement un argumentaire-contre) mais une réflexion sur un sujet proposant diverses solutions (les propositions). L'adhérent devant alors prendre position n'a pas la difficulté du choix entre plusieurs propositions contradictoires mais équivalentes et argumentée-pour mais entre plusieurs solutions critiquées (argumentée-pour ET argumentée-contre) répondant au même problème.

  • se modère elle-même par l'adhésion et la promotion d’une charte de "bon fonctionnement"

L'objectif est quadruple:

  • étoffer le programme, grâce à la création d’un "cerveau collectif", avec des propositions justifiées par des éléments tangibles tout en permettant à tous les adhérents de s’exprimer quelle que soit son opinion et sa densité.
  • fournir une base de connaissances aux membres du parti et aux équipes communications.
  • attirer de nouveaux adhérents en proposant des thèmes variés de propositions et de réflexions élaborés à partir une démarche d'analyse objective et constructive.
  • intégrer les nouveaux adhérents au parti en les invitant à s'investir sur les sujets qui les préoccupent au sein d'une structure cadre.

Dans cette organisation, les rôles des conseils seraient les suivants :

  • CODEC, arbitre en dernier recours pour statuer sur les litiges portant sur le fonctionnement d'une commission
  • Commission mixte du CAP/CN, se prononce sur la maturité des propositions, c'est à dire sur sa forme, suivant le format prévu, et son adéquation aux principes fondateurs du parti, sans intervenir sur son contenu. Ils peuvent en revanche être membre d'une ou plusieurs commissions ou débattre simplement sur le forum.

Un coordinateur est désigné par les membres de chaque commission, il n'a aucun pouvoir de décision et n'est qu'un relais direct avec le CAP/ CN / CODEC / PARTI et les autres commissions (une sorte de porte-parole). Il a la responsabilité d'organiser et de faire respecter la procédure d'expression sur la liste de discussions.

Normalement, aucun changement de statuts n'est requis.

Le CAP peut ainsi développer sa composante "politique" avec le concours adhérents, eux-mêmes aidés des commissions. Toutefois, le conseil national devrait intégrer plus d'adhérents des sections locales afin d'élargir la diversité des sujets traités, notamment les sujets ayant une portée plus locale.

L’objectif est de développer une méthode cadrée, un outil de réflexion afin de créer un mode de fonctionnement qui, s'il est efficace et accepté, sera admis progressivement comme règle tacite. Les commissions en tant que telles tendront à évoluer vers d’autres objectifs pas forcément liés à la réflexion politique pure, par exemple la communication.

Remarques diverses

  • Les membres d’une commission devraient être élus démocratiquement

Ce n’est pas nécessaire. Une élection a pour but de nommer des représentants. Dans la mesure où les commissions sont ouvertes à tous, il n’y a pas de problème de représentation. En contrepartie, un membre s’engage à respecter la charte de « bon fonctionnement », basée sur le bon sens et la courtoisie afin de faciliter le travail coopératif de qualité.

De plus, une élection empêche la libre circulation des membres au sein de la commission qui la composent et devrait être formalisée (modifications des statuts) puis votée en assemblée générale. Enfin, il n’est pas impossible que la légitimité d’une commission soit contestée ce qui nuirait alors à son fonctionnement. Si un adhérent pense que sa position n'est pas prise en compte, il a tout le loisir d'intégrer la commission et de défendre cette position.

  • Les membres d’une commission devraient être désignés par le CAP et/ou le CN

Vraiment ? ;-) Je cite Galuel

si le mode d'élection choisi donne une certaine catégorie d'élus, alors ces élus ont intérêt à ne garder que la classe d'élection qui les a élus

.

  • Une commission devrait être neutre

Elle est neutre par nature mais pas leurs membres qui « s’auto-neutralisent ». La neutralité parfaite ne peut pas être obtenue, il faudrait alors prévoir une procédure de récusation si un conflit d'intérêts voit le jour. Le principe, pour le moment expérimental, doit rester simple et plus basé sur le volontariat et la bonne entente que sur des règles strictes. Toutefois, il n’est pas interdit de monter une commission spécifique pour traiter de ce sujet, par exemple une commission Organisation du parti.


  • une commission ne devrait pas modérer le débat

La modération ne concerne que le recentrage sur le sujet discuté pas sur les opinions exprimées. Le but est d’éviter les dérives ou de les réorienter vers le sujet plus adéquat ou d’ouvrir un nouveau sujet. Les modérateurs du forum conservent leurs prérogatives. La commission n'a pas le rôle de filtre d'opinion ni le pouvoir dailleurs.

  • un temps ou un volume limite au débat devrait être fixé

Se pose alors divers problèmes sur comment déterminer cette limite, de communication autour du débat en cours … Dans l’idée, le débat continue jusqu’à que les membres de la commission ET les participants estiment que leurs positions sont suffisamment exprimées avant d’être proposées au vote en assemblée générale. L’outil LiquidFeedback peut servir alors de sondage pour déterminer la maturité des propositions. Les positions sont synthétisées, décortiquées et argumentées au fur et à mesure des débats.

Proposition de thèmes

Cette liste n’est pas définitive mais suffisamment générale pour être proposée comme base de départ

  • Économie - Emploi
  • Solidarité - Santé – Logement
  • Europe - Politique Étrangère
  • Education – Recherche
  • Energie - Environnement – Agriculture
  • Société - Immigration – Famille
  • Justice - Sécurité – Défense
  • Institutions – État – Organisation du Parti Pirate
  • Territoires - Services Publics
  • Culture – Médias