Le contenu de cette page est potentiellement obsolète.

Le wiki sert d'archive et certaines pages ne représentent plus la vision actuelle du Parti Pirate. Pour connaître les positions des Pirates, aujourd'hui, vous pouvez consulter :

Et pour toute autre question, vous pouvez nous contacter et discuter avec nous :

contact@partipirate.org | @PartiPirate sur Twitter | Parti Pirate sur Facebook | Discourse (espace libre d'échanges et discussions) | Discord (espace d'échanges instantanés textuel et vocal)

Compte-rendu de l'Assemblée permanente de Novembre 2020

De Wiki du Parti Pirate
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Session Novembre 2020 - Vote

Convoqués

  • Assemblée Permanente :
    • farlistener (100)
    • alexscott (100)
    • Sharp' (100)
    • Asenar (100)
    • DidierBlue33500 (100)
    • Antoine Arpege (100)
    • MaxHnry (100)
    • Chacal (100)
    • Vesporium (100)
    • Xeladaren (100)
    • otak (100)
    • gwenlune (100)
    • Odd (100)
    • Aurifex (100)
    • retalto (100)
    • StephBel (100)
    • Emeric (100)
    • Dadourlou (100)
    • beuleuppeup (100)
    • S1lentAda (100)
    • Yorek (100)
    • Sizalel (100)
    • Macavity (100)
    • egavard (100)
    • Khanae Leff (100)
    • Zgaladavarad (100)
    • gileri (100)
    • Whity (100)
    • Pouchkine75 (100)
    • Phylos (100)
    • chaami (100)
    • adrienlac (100)
    • Logvar (100)
    • YumiCosplay (100)
    • Flo (100)
    • Gohu Algu (100)
    • Der Siebte Schatten (100)
    • technofeliz (100)
    • polc (100)
    • Chiwawa_42 (100)
    • Vesporium (100)
    • npetitdemange (100)
    • Green Vector (100)
    • fschneider (100)
    • Marmat (100)
    • Vince (100)
    • Be1664 (100)
    • Asharas (100)
    • Ciriol (100)
    • Orihuela Benoit (100)
    • Florie (100)
      • 5100/42600

Absents

  • Assemblée Permanente :
    • af
    • Natouille
    • raspbeguy
    • BarbeVerte
    • Berette Vexée
    • Wachowski
    • chr.hugon
    • Adrienm7
    • creatix
    • zemoko
    • Oli4Becker
    • JBL
    • Gripsou
    • Ben93
    • Personne
    • remiforall
    • pinguino
    • br3yton
    • Astradus49
    • Pia
    • Slamboy
    • gpellen
    • Battosaii
    • partok
    • barthoi
    • Guigui
    • Marmier Johann
    • Osman Julien
    • BeTa
    • Jeremy4715
    • anayrat
    • Cosmos
    • Dutartre Julien
    • LTRP
    • etbi.one
    • AnthonyH
    • TheNumbers
    • fanf42
    • Geoffrey
    • DCRK
    • Frantz
    • Athos
    • Kelu
    • Gwen
    • Alephy
    • Borocco Matthieu
    • EpoQ
    • Kcchouette
    • xray1977
    • Looping
    • Hsueh Barroso Sandy
    • Freyjdall
    • leiopar
    • bevellin
    • 42
    • Mr2Jeff
    • Unacoli
    • dorianbtdp
    • McRigs
    • Valerie
    • Justin/C
    • Qaho
    • Mjiz
    • Bertrand Jérémie
    • alexjoey1985
    • thespoon
    • William
    • Cadillon Anthony
    • Aymeric93110
    • Eric
    • Mouguche
    • lucienlf
    • pocky
    • Mito
    • Flocons
    • Saroupille
    • Sabou
    • florentv
    • Taupenas Vincent
    • Guim's
    • undidish
    • Torregrossa Mathieu
    • Jeey
    • rodinux
    • Paco
    • babils
    • birdy
    • magicvince
    • Luddite
    • firud
    • alcfof
    • jarod
    • Guillaume
    • Baarde
    • NCha-ael-s
    • Eric_D
    • fanch
    • Fff
    • Peyron Guillaume
    • Aragold
    • galileo
    • Tjviser
    • Arnoid
    • nana
    • Titof
    • purerstamp
    • randomRover
    • Mosneig
    • Golga
    • cipherbliss
    • SalsaGael
    • buzz
    • gdurelle
    • BALTIC
    • leepyd
    • THONGPHAO Clément
    • Vincent Baptiste
    • StanZl
    • Astrau
    • Bartoli Sébastien
    • pasterp
    • Dory
    • Vonkurno
    • J3hR0
    • Rianni
    • gouz
    • Superopticien
    • ohe
    • NemoNihilis
    • Bison_Ravi
    • NetItNow
    • Dmitriev Ivan
    • Roxane
    • Cleaz
    • Bournisien Fabrice
    • galy
    • mmxww
    • Nescafé
    • Yaug
    • Gem
    • Emie-lia
    • sebiseb
    • MaitrePomme
    • Saesang79
    • staren
    • FlorentRaimbault
    • RollingStone
    • Henri
    • Apolerag
    • Kaelju
    • Kreviouss
    • trankilloman
    • maxunder
    • tahitirock
    • AdrienSC
    • musatge
    • allikrid
    • gobelin nounours
    • brob
    • Nicoud Raphael
    • loginn
    • Ivanoff
    • CARTA Guillaume
    • EdGtslFcbngq6sk
    • Thomas_ast
    • marianheavens
    • Govelin
    • dascritch
    • mathieu.jeandron
    • Hugo
    • Meatshake
    • Jihel
    • Marcelo
    • Zidjinn
    • mab
    • loiu92
    • Aoshad
    • Manolo
    • Solibo
    • Rackam Le Noir
    • FRANCOIS Fela
    • LU2L
    • yoko-melchizedech
    • Mymie
    • flall
    • Mickael
    • mtouverey
    • sérédar
    • mkeller
    • FtoK
    • Nolwenn
    • Alice_D
    • LE BERRE THOMAS
    • Dirondo
    • MinDBreaK
    • apollinerd
    • DidierD
    • twantoinou
    • iorehk
    • legui
    • Syrius
    • bthuillier
    • Fessy Gautier
    • Falmer
    • Yendor
    • monsieursoze
    • Subitiode
    • Bastien
    • Ma c'hi
    • Synth-Esprit
    • Rambert Matthieu
    • Bratik
    • aabizri
    • deluxe
    • Gacogne Rémi
    • Titia
    • shulard
    • AndromedeM31
    • Queentin
    • Gatien
    • Naoned
    • Gwenc'hlan
    • Eligios
    • Phokopi
    • hugo_llzz
    • Guillaume
    • bher
    • rdartois
    • Loucas
    • Laustriat Françoi
    • Suricat
    • Conchaudron Didier
    • Tihz
    • peuplis
    • RoussetteRabelaisien
    • Tcharack
    • NDay
    • Fouki
    • Locky
    • Gwen
    • Wilko
    • schtof
    • Merlyn
    • Akurag
    • alfax
    • pepie34
    • Duc Guillaume
    • alcalyn
    • Mathouhou
    • SweetKalamity
    • zazaa
    • Anis Bettahar
    • FlowFlo
    • Navi
    • Vetille
    • Benco1967
    • Ouzbek
    • Kentx
    • ficinux
    • Daemonhell
    • Emilyy
    • Francois_D
    • Deeoon
    • StillFree
    • StillFree
    • Toth
    • Felix Ferrand
    • Nail0x
    • Félix
    • Toh
    • Arthyom_86
    • Flo
    • bdm
    • adrienpb
    • PierreM
    • ScribOtis
    • samvelbd
    • hexany
    • Thibaud
    • vr@dam3
    • bamboche
    • bbo
    • Garnier Kilian
    • Atimo
    • Zevran
    • VinChanzo
    • MichelW
    • Kazé
    • Bapeuh
    • Hervé Corentin
    • Vincent
    • Bibo
    • hgaigi
    • Juju
    • Styx
    • Vyse06
    • Buzz
    • Plichon Valentin
    • Beaulieu Francois
    • Marsouin
    • Chichi
    • Sak
    • Lefèvre Marc
    • AtomicSim
    • Kedare
    • PierreB
    • sk4nz
    • Prosope
    • Archonte21
    • Mia
    • Vedik
    • wastedtime
    • Sibwara
    • MacErwan
    • Dawilok
    • njoyard
    • YIldiray
    • mirasia
    • ZINDJIRDJIAN Aurélie
    • Wolfgang
    • maakrin
    • TiboRvl
    • flu-flu
    • tit73
    • Loutre
    • Frost
    • Oli4Becker
    • kubilaikhaan
    • Marcelo
    • Jok
    • Dezorda
    • ThomasNigro
    • ChristopheVBX
    • gautier@jabby-techs.fr
    • bohwaz
    • Keltounet
    • Keima
    • quentinch
    • Svartog
    • Prof Nuton
    • Cmekla
    • L'Amiral Bastos
    • Gauvain
    • Roden
    • Zetouille Kapadenom
    • 0xb3
    • Grzelakowski Julien
    • gmick
    • MiKL78
    • mardgui
    • MarÃ¥
    • r01
    • ellana
    • Paris Henryck
    • Iso
    • Loup Planteur
    • Boillot Luc
    • dheavy
    • R_M_X
    • Arnault François
    • lemmings
    • AG57
    • Ankoun
    • borbag
    • amnesic
    • Jediguy83
    • zortom
    • Lisakali
    • Alric
    • Grandfroid
    • Aaalex
    • Alain.J.
    • Philosochieur
    • Abiji
    • dopsis

Ordre du jour

Questions Diverses

Texte d'introduction campagne 2022

Texte d'orientation

Depuis des années, les scientifiques nous préviennent de notre impact sur notre environnement, et sur les changements climatiques qu’il implique. De Jacques Chirac à Emmanuel Macron, les gouvernements successifs ont toujours annoncé que l’environnement devait être une priorité sans jamais passer aux actes, hormis à la marge. Que ce soit par idéologie ou par peur de ne pas être réélu, ça ne change pas le résultat des choix politiques de ces vingt dernières années. Cet attentisme n’a fait qu’aggraver le problème, et nous en avons conscience. Nous sommes à un tournant dans l’histoire de notre pays, de l’Europe et du monde. Le changement climatique aura des impacts lourds sur notre société, nous devons dès maintenant mettre en place des solutions pour éviter d’aggraver la situation, mais aussi pour préparer notre société aux changements climatiques à venir.

Ne rien faire serait une faute grave envers nous-mêmes, envers nos enfants.

Le Parti Pirate vous propose de voter pour ses candidatures pour appliquer un programme dont chaque mesure est pensée pour limiter notre impact environnemental ou préparer notre société au nouveau monde qui est déjà là. Si le changement est en cours, il n’a pas à être synonyme de souffrance ou de catastrophe. Nous pouvons nous sortir de la crise par le haut en changeant notre société pour le mieux. Pour créer cette société prête à faire face à ces défis, nous avons besoin d’un nouveau modèle démocratique, d’une économie pensée au service de l’humain.

Les quatre piliers

  • Affronter le défi démocratique
  • Affronter le défi économique
  • Affronter le défi social
  • Affronter le défi environnemental

npetitdemange: L'équipage 2022 a commencé le travail de fond concernant les futures élections de 2022. Pour cela, nous avons produit un texte d'orientation, une sorte de présentation du "pourquoi" de nos candidatures.


Ce texte permettra d'orienter la campagne de recrutement de nos candidats et nos premières communications sur les élections (appels aux dons par exemple).


Pour la forme, nous avons donc un texte d'introduction, mais aussi quatre piliers, qui correspondent aux grands thèmes que nous devrons défendre pendant cette campagne.


Nous vous soumettons aujourd'hui ce texte d'orientation de même que les quatre piliers. Il est effectivement prévu (encore en cours de rédaction) un texte de présentation de ces quatre piliers.


Motion : Le Parti Pirate adopte le texte "Texte d'introduction campagne 2022".

Pour accéder au contenu du texte, cliquez sur le point à l'ordre du jour dont il est question ici en pied de page.

POUR : Aucun CONTRE : Aucun NSPP : Aucun

Motion adoptée


chaami: Bonjour,

Je débarque chez les pirates et je présente par avance mes excuses si je commet ici un impair.

J'ai un peu de mal à comprendre ce qu'est l'objectif du texte (et du parti à vrai dire :sweat_smile:

J'ai bien trouvé le guide de l'Adhérent et le livret d'accueil et le fonctionnement ainsi que l'ambiance qui s'y dessinent sont ce qui m'a poussé à rejoindre le parti.

Mais je ne trouve nulle part l'objectif en cours malgré mes recherches (peut-être un peu trop superficielles ?)

Ne devrait-il pas y avoir un texte d'orientation général avec une déclinaison pour 2022 ?

Si ce document n'existe pas, n'est-il pas gênant de ne définir des orientations que pour des élections ?

Merci d'avance pour vos lumières !

Bien sincèrement.

Équipages

Rapport de fonctionnement de l’Equipage Normandie

L’équipage demande à l’Assemblée Permanente sa reconduction pour une année supplémentaire, afin de préserver l’ancrage local et au vu de l’importance d’un relais local que représente un tel équipage aussi bien pour des élections que pour la fédération des pirates sur l’ensemble du territoire.

Jeremy4715: Introduction


Ce rapport de fonctionnement couvre l’activité de l’équipage Normandie de décembre 2019 à novembre 2020.

L’équipage Normandie a été créé sur une décision de l’Assemblée Permanente en décembre 2019.

Nous avons élu notre 1er capitaine en février 2020.


Nous avons eu trois réunions :


-06 février 2020

-10 octobre 2020

-30 octobre(Vote du rapport/ reunion asynchrone)


Nos activités au sein de l’équipage :


Nous avons voulu développer le nombre de membres dans notre équipage. Notre pensée s’est tournée vers le Conseil de Vie Interne pour déposer un message dans le mail d’information (octobre 2020) à l’attention de tous les membres. Ainsi que la création d’un clip de recrutement.


Plusieurs discussions se sont ouvertes au sein de l’équipage :


-Les élections en Normandie. Pour le moment nous en sommes arrivé.e.s à la conclusion que nous manquons de monde pour monter une liste pour les régionales. Mais que pour les départementales et législatives cela pourrait être possible.


-Nous avons également comme projet de créer une proposition de motion régionale liée à la situation des transports en Normandie dans les mois à venir.


-Au niveau des réseaux sociaux nous voulons avoir une présence avec la reprise des pages Facebook et la création d’un compte Twitter.


À prendre en compte :


Ce rapport de fonctionnement est fait pendant une année spéciale liée à la pandémie de COVID19 qui touche actuellement notre pays.

Motion : L'Assemblée Permanente valide le rapport de fonctionnement de l'équipage "Normandie"

Pour accéder au rapport de fonctionnement de cet équipage, cliquez sur le point à l'ordre du jour dont il est question ici en pied de page.

POUR : Aucun CONTRE : Aucun NSPP : Aucun

Motion adoptée



Rapport de fonctionnement de l'Équipage Bure'opirate

L’équipage demande à l’Assemblée Permanente sa reconduction pour une année supplémentaire afin de pouvoir continuer à préparer et participer la visite du laboratoire de Bure le plus tôt possible compte tenue de la situation actuelle.

Xeladaren: # Introduction


Ce rapport de fonctionnement couvre l’activité de l’équipage Bure'opirate de décembre 2019 à novembre 2020. L’équipage Bure'opirate a été créé sur une décision de l’Assemblée Permanente en décembre 2019. Nous avons élu notre 1er capitaine en janvier 2020.


  1. Les réunions


- 12/01/2020 : Élection capitaine et choix logo.

- 17/06/2020 : Recrutements membres, débuts des travaux

- 26/06/2020 : Avancement.

- 05/10/2020 : Avancement plus compte rendu contact avec Bure.

- 19/10/2020 : Avancement plus compte rendu d'équipage.


  1. Nos activités au sein de l’équipage


   Nous avons créé l'équipage il y a un an, au moment de sa création, l'équipage ne devait pas durée plus d'un an, mais dû à l'événement qui a frappé le monde cette année (nous parlons ici de la pandémie de la COVID), nous n'avons pas encore pu faire la visite du laboratoire de Bure. Mais le long de cette année nous avons quand même pu préparer cette visite, en préparent des questions, en prenant contact avec l'équipe du laboratoire de Bure, nous avons même une estimation pour la visite à mars 2021 (estimation qui peut, bien sûr, encore évoluée). C'est pourquoi nous aimerions renouveler l'équipage afin de pouvoir continuer notre préparation et visiter le laboratoire de Bure le plus tôt possible.

Motion : L'Assemblée Permanente valide le rapport de fonctionnement de l'équipage "Bure'opirate"

Pour accéder au rapport de fonctionnement de cet équipage, cliquez sur le point à l'ordre du jour dont il est question ici en pied de page.

POUR : Aucun CONTRE : Aucun NSPP : Aucun

Motion adoptée



Modification du code de fonctionnement de l'équipage élections 2022

Article 12

Le fonctionnement de l'équipage est également assuré par :

  • Des seconds qui ont pour charge de suppléer les capitaines dans la réalisation de leurs missions.
  • Des assesseurs qui ont accès pour les échanges à des données soumises aux obligations de discrétion.
npetitdemange: Lors de l'écriture du code de fonctionnement, nous avons omis de créer des postes pour les pirates qui s'occuperont de contacter les futurs candidats et de gérer les formulaires d'inscription, dans le respect des obligations de discrétion.

Motion : L'Assemblée Permanente valide la modification du code de fonctionnement de l'équipage "Élections 2022"

Pour accéder à la modification du code de fonctionnement de cet équipage, cliquez sur le point à l'ordre du jour dont il est question ici en pied de page.

POUR : Aucun CONTRE : Aucun NSPP : Aucun

Motion adoptée



Conseils

Candidature de Personne au Conseil Technique (CT)

L’Assemblée Permanente élit Personne au poste de Conseiller.e technique pour un mandat de deux ans révocable tous les mois.

Personne: Engagé de façon permanente par le CNRS je fais de la recherche en neuroscience computationnelle (pour en savoir plus sur moi rdv sur ma présentation). Mon travail n’est pas un hasard, les ordinateurs sont de façon général mes amis et je ne compte pas les heures en leur compagnie. J’ai eu la chance de participer à plusieurs aventures politique depuis 2014 et c’est Nuit Debout qui m’a lancé dans cette voie.

Cela ne fait pas longtemps que je suis au Parti Pirate mais comme je le dit sur personae la démocratie liquide m'intéresse de plus en plus. J’ai maintenant envie d’aller plus loin dans ma démarche et de m’engager un peu plus dans le parti. Le Conseil Technique est pour moi une opportunité d’ouvrir un nouveau chapitre dans mon implication au Parti Pirate.

Je pense que le CT est particulièrement adapté pour plusieurs raisons (je vais lister les missions du CT et mes projets/contributions possible) :

> S'assurer de l'intégrité des outils de prise de décision


Le [**Gitlab du PP**](https://sources.partipirate.org/) va bientôt en devenir un outil central (cf futur [portail pirate](https://discourse.partipirate.org/t/proposition-de-cahier-des-charges-pour-un-portail-pirate/19263?u=personne) et je propose de mettre à votre service mes connaissances sur Git, un outil que j’utilise très régulièrement.


> Élaborer le ​cahier des charges des outils demandés par l'Assemblée Permanente


J’aime rendre les outils les plus intuitifs et accessibles possibles. Vous pouvez donc compter sur moi pour essayer de remplir cette mission.


> Contrôler ​l'entretien et la ​maintenance des différents outils de prise de décision ou de communication et des infrastructures les hébergeant.


L’équipe technique et l’équipe communication qui sont toutes deux de qualité pourront je l’espère m’épauler dans cette tâche. On m’a déjà signalé des problèmes sur le Gitlab et sur Jitsi que j’espère pouvoir régler rapidement.


> Tenir accessible à tout Pirate qui le demande, le ​contenu et le mode de fonctionnement des différents outils


C’est peut-être là où mes compétences sont les plus fortes. En tant que membre de l'équipage Tuto, j’ai déjà eu la chance de rédiger plus de 5 tutos dont un sur |Git](https://sources.partipirate.org/tutos/git) et cela dans une période relativement courte.


Motion : L'Assemblée Permanente inscrit Personne au Conseil Technique au sein du conseil technique.

Pour accéder à sa candidature, cliquez sur le point à l'ordre du jour dont il est question ici en pied de page.

Personne :Dadourlou (100 x À rejeter), farlistener (640 x À rejeter), alexscott (103.6 x À rejeter), npetitdemange (296 x Insuffisant), Jeremy4715 (100 x À rejeter), gluck (100 x Bien), fschneider (100 x Bien), Zidjinn (201 x Bien), egavard (100 x Bien), Asharas (100 x À rejeter), Eric_D (100 x Insuffisant), Khanae Leff (145 x Insuffisant), Akurag (72 x À rejeter), Flo (100 x Insuffisant), Aurifex (214 x À rejeter), mkeller (100 x Bien), purerstamp (216.4 x À rejeter), Marmat (145 x À rejeter), Unacoli (600 x Assez bien), Xeladaren (100 x À rejeter), gileri (100 x Bien), undidish (100 x À rejeter), Vince (143 x À rejeter), DidierBlue33500 (100 x Bien), Kamarade (100 x Bien), Florie (831 x À rejeter), AlexD (100 x Insuffisant), Asenar (50 x Bien), Odd (100 x Bien), Logvar (100 x À rejeter), gwenlune (100 x À rejeter), Macavity (150 x Insuffisant), Orihuela Benoit (100 x Très bien), marianheavens (100 x Insuffisant), Green Vector (100 x Bien), Ciriol (250 x À rejeter), gdurelle (100 x Bien), Sharp' (100 x Bien), retalto (100 x Assez bien) NSPP : Aucun

Motion adoptée



Équipes

Programme

Réforme de la TVA

Le Parti Pirate se positionne pour un taux unique de TVA à 15% dans le cadre de la mise en place d'un revenu de base, d'une structure fiscale progressive sur les revenus et le patrimoine.

Bibo:
    1. Vers une TVA plus efficace


Dans l’optique d’une refonte du système de taxe et d’imposition qui inclurait un revenu de base, il semble nécessaire de repenser le fonctionnement de la TVA en France. En effet, plus un système d’imposition basé sur le revenu et/ou le capital est juste, progressif, redistributif, et moins nous avons besoin de rendre le système de taxe “juste”, c’est-à dire avec de multiples taux réduits. Le terme "juste" est ici utilisé entre guillement à dessein, puisqu’il est loin d’être évident, comme nous le verreons par la suite, qu’il soit possible de rendre cette taxe "juste". De par sa structure, la TVA n’est pas construite pour être un outil de redistribution efficace et pourrait a contrario devenir une taxe extrêmement efficace, avec une assiette large et un taux faible.


Après une brève présentation des chiffres de la TVA en france, nous argumenterons sur l’innéficacité des taux réduits de TVA d’un point de vue de la théories de l’économie comportementale, puis d’un point de vue de la littérature économique plus générale, à travers notamment le rapport Geay de la cours des comptes.


Ensuite, nous présenterons, notamment à travers le rapport Thirot Herody, la difficulté d'analyse des taux réduits français, ainsi que des éléments montrant des effets problématiques de ces taux, pour les consommateurs, les demandeurs d’emplois, les entreprises, mais aussi l’administration publique.


Enfin, nous exposerons les intérêts à définir un taux unique proche du taux pondéré moyen actuel de 15%, ainsi que son intégration dans la politique économique et fiscale du Parti Pirate (suppression des dépenses fiscales pour le RDB ?)


    1. L’état de la TVA en France


Tout d'abord, le site [à quoi servent mes impots](https://www.aquoiserventmesimpots.gouv.fr/) nous donne quelques éléments d'ordre de grandeur : pour 1000€ prélevé, la TVA rapporte 156€. Il s'agit donc du 2ème système de prélèvement le plus important, derrière les cotisations sociales.


Pour aller dans le détail, le site du [ministère de l'économie](https://www.economie.gouv.fr/facileco/tva-taxe-valeur-ajoutee-taux-collecte) indique que nous possédons en France :

> - un taux standard appelé taux normal est de 20 % (19,6 % auparavant). Il est prélevé sur la majorité des produits et services ;

> - un taux intermédiaire est de 10 % (contre 7 % auparavant). Il concerne notamment la restauration, la vente de produits alimentaires préparés, les transports... ;

> - un taux réduit est de 5,5 %. Il s'applique aux produits considérés comme de première nécessité (produits alimentaires, boissons sans alcool, cantine scolaire et énergie) ;

> - un taux super réduit de 2,1 % sur la presse et les médicaments remboursés par la Sécurité sociale, certains spectacles, la redevance de télévision...


La cours des prélèvements obligatoires dans [la synthèse de son rapport de 2015](https://https://www.ccomptes.fr/fr/documents/31310) indique les différents montant que permettent de récolter chaque taux :


![](https://i.imgur.com/BAFpxoi.png)


Toujours sur le site du ministère de l'économie, est indiqué que :

> Un point de TVA à taux normal rapporte 6,5 milliards d’euros et un point de taux réduit (5,5 %) 2,6 milliards d’euros (source : Conseil économique, social et environnemental - CESE).


On peut donc en déduire que le taux normal rapporte à peu prêt 130 milliards et le taux réduit 14 milliards, ce qui semble correspondre aux chiffres de 2016 exprimés sur le site [des comptes publics](https://http://comptespublics.fr/budget-de-letat/recettes-de-letat/recettes-fiscales/) :

> Avec 145 milliards d’euros estimés pour 2016, la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) représente la moitié des recettes fiscales : il s’agit de la principale recette de l’État



    1. Les apports de l’économie comportementale


Nous avons pu voir que la TVA en France possède plusieurs taux, qui traduisent une volonté de faible taxation de certaines transactions afin de soit soulager le consommateurs (taux réduits pour les poduits de première nécessité), soit de favoriser certains secteurs (taux super réduit pour la presse).


Ces baisses de taxation sur certains secteur sont identifiées comme des dépenses fiscales. Il s'agit pour l'état de renoncer à une recette fiscale pour ainsi rediriger une partie de son enveloppe sans passer par un investissement directe. Cette catégorie de dépense de l'état n'est pas propre à la TVA, elle s'applique également pour l'impôt sur le revenu. Le terme « niche fiscale » leur est alors parfois appliqué.


En faisant cela, l'état se repose sur le comportement du consommateur et des contribuables imposables et espère que ces derniers joueront le jeux de cette incitation économique.


Or, à plusieurs reprises, utilisant des paradigmes et des références théoriques variées, Simon (1947), Thaler (1985), Tversky et Khaneman (1974, 1991, 1992) ont pu mettre en évidence dans des travaux princeps ayant connus une très large diffusion et influence, le manque de rationnalité des agents économiques et les conséquences sur leurs prises de décisions. Il est alors assez évident qu’en tant qu’individus à la rationnalité vacillante, le consomateur ne répond pas simplement à l’appel d’un prix moins élevé.


Lorsqu'il s'agit de sauver des pans de l'économie essentiels (la presse), ou, lorsqu'il s'agit de répondre à des enjeux environnementaux urgents, ou encore lorsqu'il s'agit de s'attaque à notre système de redistribution, nous ne pouvons pas nous reposer uniquement sur les consommateurs et leurs calculs approximatifs.


Il existe en effet des facteurs qui peuvent venir mettre à mal le simple appel d’air d’un prix plus faible à l’achat. On pourra penser à des facteurs purement marketing, comme l’impact d’une publicité, d’une mode, ou encore à des variables sociologiques qui peuvent venir prédir (au sens statistique) les variations de consommation des différentes catégorie socio-professionelles.


Et, quand bien même il serait pertinent pour certains secteurs d’utiliser des outils dit de facteurs humains ou « nudges », pour jouer sur les prix et orienter les comportements, la TVA semble structurellement inadapté à ce genre de pratique comme nous le verrons par la suite.


    1. Le rapport Geay, la TVA et la littérature économique


Ce [rapport de Chalotte Geay, administratrice de l'INSEE](https://www.ccomptes.fr/sites/default/files/EzPublish/20151216-rapport-Geay-incidence-eco-TVA.pdf) évoque des éléments intéressant sur la TVA, notamment sur la portée de cette taxe, ses impacts économiques.


Nous avons en place des outils d’imposition, sur le revenu, sur les patrimoines qui permettent d'aller toucher à la source les inégalités, en modifiant simplement le taux d'imposition appliqué au contribuable imposé. Ces manipulations n'ont que peu d'impact sur le reste de l'économie les seuls concernés étant les contribuables eux mêmes. La TVA a un mode de fonctionnement différent, qui laisse au entreprise la charge du dépôt de cette taxe et qui, lorsque des taux sont ajoutés ou retirés, influent sur la structure même de la taxe, sur l'emploi, la production, sur les marges des entreprises.


> De façon générale, la littérature économique tend désormais à recommander une fiscalité uniforme sur la consommation. En effet, en relâchant l’hypothèse centrale de Ramsey-Boiteux selon laquelle la seule fiscalité disponible était proportionnelle, Atkinson et Stiglitz (1976) ont montré, dans un cadre théorique reposant sur des hypothèses fortes,qu’il n’est pas souhaitable de taxer les biens à des taux différenciés si une fiscalité progressive sur les revenus peut être mise en place sans aucune contrainte. Geay p.59


En effet, les impacts indirect des modifications de taux de TVA sur l'économie sont nombreux et complexes, à la fois sur le secteur privé et publique.


> Par  ailleurs,  si  les  rémanences  de  TVA  liées  aux  exonérations  pèsent  comptablement  sur  les producteurs,  leur  effet  réel  dépend de la faculté qu’ils ont de répercuter cette TVA non récupérable dans leurs prix de ventes. On peut montrer que les exonérations conduisent à une diminution du prix de vente lorsqu’elles sont situées au bout de la chaîne de valeur,et confèrent donc un avantage relatif aux entreprises supportant ces rémanences. En revanche, elles mènent à des phénomènes de double taxation lorsqu’elles sont situées en milieu de la chaîne de valeur, et conduisent notamment à faire payer de la TVA sur la  TVA. De  plus, les  exonérations  de  TVA  créent  une  incitation  à  internaliser  les fonctions support pour les agents concernés,même si le recours à un prestataire extérieur spécialisé  était  plus  efficace.  Ce  cas  se  pose  particulièrement  pour  les  administrations publiques  dont  une grande  part  de  la  «production»  est  par  nature  non  assujettie,  car  non facturée(c’est par exemple le cas de la défense nationale ou de l’éclairage public). - Geay, p.7


Ensuite, le consommateur n'est en rien un bénéficiaire évident, du moins, à court terme, de la réduction des taux de TVA :

> Les évaluations empiriques disponibles montrent ainsi que les modifications des taux de TVA ne sont en général pas répercutées intégralement sur les consommateurs à court terme. Cet effet est par ailleurs asymétrique entre les hausses et les baisses, les hausses tendant à être répercutées plus fortement et plus rapidement sur les consommateurs(par exemple, dans les secteurs intensifs en main-d’œuvre, la hausse du taux normal de TVA en 1995 s’est répercutée à 86% dans les prix, contre 16% seulement lors de la baisse de TVA de 2002). - Geay, p.6


On comprend donc que mener des reformes amenant à des modifications de taux est un jeu d'équilibriste qui laisse entre autre un pouvoir important aux entreprises dans le report correcte des taux :


> En effet, les dynamiques d’ajustement des différentes variables sont hétérogènes: par exemple,les salaires peuvent réagir avec retard aux variations de prix. Ainsi, à l’instar des dévaluations monétaires, les dévaluations fiscales de type TVA sociale stimulent la compétitivité, mais ces effets dépendent également de la réaction des partenaires commerciaux de la France. - Geay p. 8


Dés lors, se pause la question de l'utilité de tel mécanismes de taxation dans à la fois la redistribution, ou le soutien à certains secteurs. Le rapport Geay n'est en aucun cas à charge, et vous y trouverez quelques éléments qui mettent en avant l'intérêt que pourrait avoir des taux différenciés dans certaines conditions Page 60.


    1. Le rapport Thirot-Hérody, structure de la TVA et taux réduits actuels


Ce [rapport](https://www.ccomptes.fr/sites/default/files/EzPublish/20151216-rapport-Thirot-Herody-TVA-comme-instrument-politique-eco.pdf ) rédigé par Camille Hérody et Grégoire Tirot, Inspecteurs des finances, aborde l'utilité des modifications de taux de TVA sur différents cycle économiques, s'attaque à la question de la TVA sociale, mais aussi à l'impact des différents taux réduits.


C'est dans la troisième partie de ce rapport qu'est traitée la question de l'analyse des taux réduits actuels.


Les auteurs évoquent des structures de TVA différentes dans d'autres pays :

> plusieurs États étrangers se sont ainsi intéressés à la mise en place de taux uniques de TVA, voire l’ont mise en œuvre, notamment la Nouvelle-Zélande qui a adopté un taux unique de TVA de 12,5% en 1986. Or, ce pays est celui, parmi les États de l’OCDE, qui bénéficie du ratio de recettes de TVA(«VAT Revenue Ratio»), c’est-à-dire l’indicateur qui permet de mesurer l’efficacité d’un système de collecte de TVA, le plus élevé(0,94), après le Luxembourg.

> Cette donnée signifie que les recettes de TVA effectivement collectées en Nouvelle-Zélande en 2011 correspondent à 94% des recettes potentielles maximales qui auraient pu être prélevées (celles-ci étant le résultat de l’application théorique du taux de TVA normal à l’ensemble de l’assiette de consommation potentiellement taxable). - Thirot, Hérody p.51


Ce VAT est en France de 0.47, proche de la moyenne de l'OCDE (0.55). Cependant le lien entre taux unique et VAT élevé n'est pas stricte comme les auteurs l'explique par la suite.


La France est un des pays pour lesquels les taux réduits sont nombreux et touchent une grande partie de l'économie :

> Au total, en 2013,les produits bénéficiant d’un taux réduit représentent 35% de l’assiette de TVA en France, contre 25% en moyenne dans l’UE-27 (25% en Grande-Bretagne; moins de 20 % en Allemagne).


Les 3 plus importantes étant, la TVA réduite sur la restauration instaurée au 1er juillet 2009; la TVA réduite sur les travaux d’entretien, d’aménagement et de rénovation des logements adoptée en 2000; le taux réduit sur les services à la personne également entré en vigueur en 2000. Le rapport présente les impacts qu'on pu avoir ces taux réduits :


Sur la restauration la rapport conclue :

> Le propre de l’action sur les taux de TVA, dont les répercussions ne sont qu’indirectes, est de laisser aux acteurs économiques le pouvoir d’arbitrer entre plusieurs objectifs économiques (reconstitution de leurs marges, soutien à la demande intérieure via une hausse du pouvoir d’achat des ménages, soutien à l’emploi), pouvoir d’arbitrage qui n’est pas remis en cause par les engagements de type conventionnels pris par les professionnels du secteur (le «contrat d’avenir» conclu lors de la mise en place de la TVA à taux réduit dans la restauration n’aurait pas été respecté149, la répercussion sur les prix n’ayant été que de 20%, les créations d’emploi associées à la mesure étant estimées entre 6000 et 9000 par an).


Sur la rénovation, pour les entreprises :

> Une étude économétrique réalisée dans le cadre du rapport du comité d’évaluation des dépenses fiscales et des niches sociales (2011), intégrant dans les variables une transmission de la baisse de TVA au prix de 75% et une élasticité-prix de la demande à0,5, conclut à la création ou à la sauvegarde de 32000 emplois, dont 14000 dans le bâtiment,du seul fait de la mesure, soit un quart de moins environ que les 40000 à 46000 emplois indiqués dans le rapport de la France à la Commission de 2002.


Et pour les ménages :

> In fine, sous réserve des limites relatives à l’exercice d’évaluation des effets économique de la mesure, son bilan paraît limité: une augmentation certes positive du nombre d’emplois (32 000 emplois, dont 14 000 dans le bâtiment), mais pour un coût élevé (5Md€par an en moyenne, soit un quart de point de PIB) et hors de proportion avec le gain obtenu, et une concentration du bénéfice du dispositif sur les ménages les plus aisés.


Sur les services à la personne :

> La dépense fiscale associée à la TVA représente une part minoritaire du coût total des aménagements fiscaux et sociaux (745M€, soit 12%).Dès lors, il est difficile d’identifier les effets macroéconomique de l’allègement de TVA, qui ne peut être évalué que dans un cadre plus global auquel il ne concourt que marginalement


Il convient d'identifier le caractère aléatoire des effets de modifications de taux de TVA pour aider certains secteurs. Les 3 exemples ci-dessus mettent en évidence la difficultés à la fois à anticiper les impacts ainsi qu'à les évaluer une fois mis en place.


    1. L'intérêt d'un taux unique à 15% et son adéquation avec la politique économique et fiscale du Parti Pirate


Le Conseil des prélèvements obligatoires évoque, dans un [rapport de décembre 2015](https://www.ccomptes.fr/sites/default/files/EzPublish/20151216-rapport-TVA.pdf) les effets de la mise en place d'un taux unique de TVA à 15%, taux moyen pondéré actuel.


Ce taux n'augmenterait pas, par définition, le poid du prélèvement de la TVA sur l'économie française. Il aurait donc le mérite de conserver une certaine stabilité en terme de pourcentage de PIB taxé.


Les intérêts d'un taux unique sont multiples :

- Il permet de délester la TVA de sa charge redistributive qu'elle est incapable d'exercer et incite de fait à s'attaque aux réel systèmes de prélèvement ayant un pouvoir sur la question et ayant été conçu pour cela

- Ainsi l'état devra se doter de politiques publiques évaluables qui seront moins dépendantes de la bonne volonté des agents économiques, qu'ils s'agisse des consommateurs, ou des entreprises

- Cela permettra de soulager les entreprises mises à mal par des taux différenciés de TVA (modification du taux au milieu de la chaîne de production ou en bout de chaîne)

- Ce système de taxe serait plus lisible pour la population dans une approche de transparence des systèmes de prélèvements

- Cela permettrait de réduire les charges de sa gestion pour l'état (de l'ordre de 20%, soit une économie de 171 millions d'€)



Le rapport précédemment cité a pu faire des prédictions suite à la mise en place d'un tel taux unique :


![](https://i.imgur.com/zXqZRJW.png)


Ce taux unique pirate de TVA serait total, sans exonérations possibles. Il ne ferait sens que dans une structure fiscale avec un impôt sur le revenu et sur le patrimoine progressif. Il doit être ici considéré comme appliqué en parallèle d'un revenu de base haut sous peine de diminuer le pouvoir d'achat des plus pauvres comme proposé dans la motion d'octobre 2020 relative au revenu de base.

Motion : L'Assemblée permanente ajoute le point programme "Réforme de la TVA"

Pour accéder au point programme, cliquez sur le point à l'ordre du jour dont il est question ici en pied de page.

POUR : Aucun CONTRE : Aucun NSPP : Aucun

Motion adoptée



Réforme de BÂLE 3 : fonds propres

Le Parti Pirate propose une révision des accords de Bâle 3 sur les modalités de calcul et l'importance des fonds propres des banques privées. Le Parti Pirate propose que les modalités de calcul des fonds propres ne soient plus laissées à la bonne volonté des banques, mais se restreignent au volume des crédits accordés divisés par le quantité de fonds propres pures sans pondération. La Parti Pirate propose ensuite qu'un objectif de 20% en fonds propres soit fixé pour les banques privés. Cet objectif devra être atteint sur 5 ans après émission de la mesure.

Bibo: Les accords de BÂLE 3 sont méconnus mais pourraient jouer un rôle important dans la réponse du système bancaire à une nouvelle crise économique.


Ces accords régissent la manière dont les banques peuvent agir. Par exemple, en ce qui concerne la création monétaire, Gaël Giraud, dans une [longue interview](https://www.youtube.com/watch?v=2oFARgqG0NA&) nous explique :

> Il y a un enjeu colossale de réécriture du cadre prudentiel bancaire, BÂLE 3. Il émet un cadre sur l’activité de création monétaire des banques. Un crédit c’est 80% de création monétaire. Elle ne peut pas en créer de manière infinie, ni pour se sauver elle même. Depuis 30 ans, on a retiré des états le pouvoir de la création monétaire qui avait lieu en France avec le circuit du trésor et la banque de France. Le traité de Maastricht a rendu ça impossible. Les états devront s’endetter auprès des marchés, tout ça pour légitimer une « indépendance » de la banque centrale européenne, chose qui n’a aucun fondement.


    1. La question des fonds propres aux ratio pondérés


Au delà de la critique du traité de Maastrich et de l'indépendance de la banque centrale, on comprend que ces traités régissent non seulement les pouvoirs de création monétaire des banques, mais aussi leurs limites de fonds propres :

> Ce fond propre est calculé aujourd’hui avec des ratios « trafiqués » mettant en regard le volume des crédits accordés et de l’autre l’ensemble de ses fonds propres. Le volume des crédits est pondéré par leur dangerosité, calculé par les banques elles mêmes via des modèles sophistiqués, qui peuvent faire apparaître comme peu risqués des produits qui le sont et diminuer ainsi les exigences de fonds propres de la banque.


Il explique donc que les accords de BÂLE 3 laissent aux banques elles mêmes la capacité de pondérer la valeur de ses crédits. Autrement dit, les banques sont autorisées à maintenir une valeur en fond propre faible, de l'ordre de 2 à 3% par ce système de pondération lié au calcul du risque des crédits qu'elle accorde.


Il est relativement simple de retrouver mention faite de ces mécanismes, notamment sur le [site de la banque de france](https://acpr.banque-france.fr/finalisation-des-reformes-bale-iii-1):

> Les règles adoptées le 7 décembre 2017 achèvent le travail entrepris en révisant les méthodes de calcul des risques pondérés.

Les banques doivent respecter un ratio minimum de fonds propres au regard des risques qu’elles prennent, comme le risque de crédit, le risque opérationnel et les risques de marché. Depuis 2006 (et les accords de Bâle II), les banques peuvent utiliser deux approches pour calculer leurs risques pondérés :

> - soit en évaluant le risque avec des méthodes dites standards, dont l’ensemble des para-mètres sont définis par la réglementation. Elles ont l’avantage d’être simples mais elles ne sont pas adaptées pour bien prendre en compte la diversité des risques et des modèles économiques des banques ;

> - soit en utilisant des modèles internes qu’elles développent et qui permettent une prise en compte plus fine des risques et qui sont soumis à l’approbation et à une surveillance rigoureuse des superviseurs.

>

> L’objectif général de la révision de calcul des risques pondérés est d’améliorer (i) la robustesse des résultats produits par les modèles internes qui ont le grand mérite de maintenir la sensibilité au risque et (ii) la pertinence des approches standards tout en respectant le cadre fixé par le G20 que cette réforme n’implique pas globalement une augmen-tation significative des exigences de fonds propres des banques.


    1. Vers une nouvelle méthode de calcul des fonds propres


Or, selon, Gaël Giraud ce calcul du risque laissé aux banque ne permet pas de les protéger en cas de nouvelle crise économique mondiale, qui touche par définition, toute l'économie. Il propose la solution suivante :

> Le ratio pertinent est très simple, c’est volume des crédits accordés divisé par fonds propres purs, sans pondérations. Si on prend ce modèle, les banques sont à 2-3%. Au début du 20ème elles étaient à 20%, au 19ème à 50%, puis ça s’est effondré au début des années 80. Si vous devez immobiliser autant de fonds propres, vous ne pouvez pas payer votre PDG 1 million par mois. [Le FMI lui même dit que les banques sont sous capitalisées](https://www.capital.fr/economie-politique/le-fmi-inquiet-de-l-etat-de-sante-des-banques-europeennes-1172197). Jusqu’à combien faut-il monter ? À mon avis, 20% au vu de la dangerosité du système.


[Une analyse de Pascale Ordonneau](https://archives.lesechos.fr/archives/cercle/2011/02/03/cercle_33191.htm) évoque les disparités que peuvent en effet avoir les fonds propres en fonction du calcul du risque associé :

> Le niveau des fonds propres est une chose, mais la nature des crédits, c’est-à-dire intrinsèquement les risques pris en est une autre. Les engagements pris par les banques sont affectés de coefficients qui qualifient l’intensité de leurs risques. De cette qualification, on déduit le montant des fonds propres requis. Un crédit à la consommation « coûtant » plus cher en risques potentiels était donc retenu à 100% du capital prêté pour le calcul des ratios «fonds propres ». Des crédits consentis par une banque à d’autres banques n’étaient retenus qu’à hauteur de 20% du capital.


Or, lorsqu'une crise économique vient toucher des banques systémiques, (Lehman Brothers en 2008, [Deutsche Bank depuis plusieurs années](https://www.capital.fr/entreprises-marches/deutsche-bank-doit-on-craindre-la-faillite-de-la-premiere-banque-europeenne-1344127)), des pans entiers de l'économie (COVID-19, [bulle des ETF](https://www.boursedirect.fr/fr/actualites/categorie/marche-us/bourse-le-gerant-de-the-big-short-voit-une-bulle-des-etf-boursier-bf0da3e130d7633a7f1a30b59065b10645c2cc0c)), le calcul d'un risque différencié de ces crédits pert de sa pertinence.

Motion : L'Assemblée permanente ajoute le point programme "Réforme de BÂLE 3 : fonds propres"

Pour accéder au point programme, cliquez sur le point à l'ordre du jour dont il est question ici en pied de page.

POUR : Aucun CONTRE : Aucun NSPP : Aucun

Motion adoptée



Ayant participé à un vote

  • 1439 - Dadourlou
  • 12 - farlistener
  • 1310 - alexscott
  • 1 - npetitdemange
  • 1246 - Jeremy4715
  • 321 - fschneider
  • 1769 - Chacal
  • 246 - Zidjinn
  • 855 - Asharas
  • 1793 - Eric_D
  • 936 - Khanae Leff
  • 1699 - Akurag
  • 338 - Aurifex
  • 1725 - sk4nz
  • 1865 - Gohu Algu
  • 1864 - mkeller
  • 1292 - purerstamp
  • 587 - Marmat
  • 1830 - gileri
  • 1585 - Xeladaren
  • 1794 - StephBel
  • 874 - Vince
  • 1763 - DidierBlue33500
  • 1322 - Kamarade
  • 649 - Florie
  • 1647 - AlexD
  • 1482 - Asenar
  • 908 - Odd
  • 1012 - Be1664
  • 769 - gwenlune
  • 1839 - Phylos
  • 1832 - Whity
  • 1789 - firud
  • 1742 - Orihuela Benoit
  • 1871 - apollinerd
  • 1075 - S1lentAda
  • 1850 - marianheavens
  • 1685 - Green Vector
  • 1037 - Ciriol
  • 1807 - gdurelle
  • 1637 - gouz
  • 1768 - MaxHnry
  • 1873 - Chiwawa_42
  • 1849 - Thomas_ast
  • 1803 - Yorek
  • 822 - Sharp'
  • 1643 - loginn
  • 45 - retalto
  • 1547 - Unacoli
  • 1783 - undidish
  • 923 - Macavity
  • 1863 - Flo
  • 1623 - egavard
  • 1856 - Logvar
  • 1869 - technofeliz
  • 1696 - gluck
  • 1844 - adrienlac