Le contenu de cette page est potentiellement obsolète.

Le wiki sert d'archive et certaines pages ne représentent plus la vision actuelle du Parti Pirate. Pour connaître les positions des Pirates, aujourd'hui, vous pouvez consulter :

Et pour toute autre question, vous pouvez nous contacter et discuter avec nous :

contact@partipirate.org | @PartiPirate sur Twitter | Parti Pirate sur Facebook | Discourse (espace libre d'échanges et discussions) | Discord (espace d'échanges instantanés textuel et vocal)

International:PP3 Dresden2013

De Wiki du Parti Pirate
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Intro

Le Parti Pirate de Saxe a invité les pirates tchèques et polonais à les rejoindre pour discuter ensemble de coopérer entre voisins par delà les frontières. En tant que voisin Praguois, je me suis joint aux discussions. Les journées ont été studieuses et la réunion a été fructueuse. Un exemple qu'on pourrait transposer en France dans les régions frontalières.


Compte rendu pour Pirate Times

La traduction de cet article commun en français donne une bonne impression de ce qu'il s'est passé.

PP³ - Connecter les pirates d'Europe par la base

Les 30 août et 1er septembre dernier les pirates des trois pays limitrophes : Allemagne, République tchèque et Pologne se sont retrouvés à Dresde pour la première conférence PP3 [1]. La surprise qui a confirmé le succès de cette réunion était la présence de pirates d'Autriche et de France qui ont aussi fait le déplacement pour se joindre au groupe.

Au cours de la réunion, les participants ont put écouter Mikuláš Ferjenčík, responsable de campagne des tchèques pour les prochaines législatives, Mak Neis, responsable des élections en Saxe et Zbigniew Łukasiak le vice président du Parti Pirate de Pologne. La proximité des élections en Allemagne, en Autriche et en République tchèque, ainsi que les échéances européennes de l'anné prochaine ont placé les élections au cœur des discussions.

En dehors de cela les discussions ont tourné autour des milliers d'astuces pour pouvoir s'aider les uns les autres afin de rendre nos campagnes plus efficaces. Partage d'expérience, de matériel, de graphiques et d'affiches et de bras pour les poser faisaient parti du menu. Les protagonistes ont discuté sur comment mettre en place cette collaboration et les détails pour la rendre effective.

Pour joindre le geste aux paroles, tout les participants se sont joint à une flashmob pour la journée européenne de la vie privé une opération qui culminera avec une manifestation le 7 septembre à Berlin. Cette opération marquait aussi un tournant dans la campagne des saxons pour les législative. Un autre exemple de coopération est le prèt d'une machine pour fabriquer des badges que les Allemands ont prêté aux Tchèques pour une semaine.

Le symbole de cette collaboration nouvelle est un joli t-shirt orange marqué de l'emblème de Neustadt, le quartier hôte de cette première réunion et dont nous pourrons suivre le tour du monde en ligne.

Cette agréable rencontre avait une belle ambiance pirate et pirates présent aimerait en profiter de l'article sur Pirate Times pour remercier leurs hôtes, les pirates de Saxe pour leur hospitalité. La prochaine réunion du PP3 aura lieu en février 2014 à Plzen en République tchèque.

[1] http://pp3.piraten-sachsen.de/ [2] https://www.youtube.com/watch?v=9jMFuiEqGd0&feature=youtu.be [3] http://pirat.ly/r4j3q (*please* edit also the introduction text on this page!)

Compte-rendu en Allemand : http://www.piraten-dresden.de/2013/09/03/piraten-ohne-grenzen-das-war-die-erste-pp3/

Les hôtes

Les pirates de Dresde sont comme les allemands, avec des moyens plus étendus qu'en France, mais surtout beaucoup plus de supporter. Pourtant, en Allemagne il restent une petite organisation. Ils doivent batailler pour être dans l'actualité. Le parti de nos hôtes compte 200 pirates dans le quartier de Neustad, 900 à Dresden et 2000 en Saxe (membres pas forcément à jour) .

présents : RNW (Dresde local) Lutz (Sud Brandbourg candidate), Sebastian (Saxon candidate), (Tchèque sympat.), Petr (Czech), Marketa (CZ), Suzan (Dresden PR), Mikulas (Cz in Leipzig), Franta (sympat.) Katrin (Chenitz) Alix (FR)


Compte rendu des discussions

La campagne de Dresden

Le budget de campagne est géré au niveau fédéral puis il est réparti par état. L'état de Saxe actuellement en campagne dispose de 30.000 euros avec totale liberté d'utilisation. La campagne allemande consiste à poser des affiches sur les poteaux publics (demande beaucoup de ressources) et à organiser des événements. L'équipe de campagne compte environ 35 militants, 5 sont présents en permanence et il arrive qu'il y en ait 15 actif en même temps. Le parti organise des formations pour engager et motiver le monde mais le travail est usant. Souvent les engagés partent après 2 semaines parce qu'ils n'ont pas su évaluer leur limites.

Beaucoup de pirates font des choses sans le documenter, il n'y a parfois pas de trace de ce qui a été organisé. Pour gérer leur tâches, les pirates utilisent trello. Le choix des actions se fait directement par les volontaires. La question se pose de s'il faut favorisé les actions en ligne ou hors ligne. Le offline est plus souvent favorisé afin de faire venir des volontaires.

Nous avons regardé 2 clips de campagne. Les deux étaient décalés, ce qui me conforte depuis les élections à Hanovre. Les Saxons expliquent que s'il on n'est pas décalé, on a raté notre coup. Il faut absolument se démarquer des autres partis.

Plus tard dans la soirée, après visite de la ville et flashmob pirate, Sebastian Harmel m'a montré les actions concrètes de la campagne et nous avons papoté autour de la courbe de la hype et de leur plan de campagne (un thème par semaine avec gros événement chaque week-end)


Idées de campagne

  • les tchèques ont mis en place un site de musique libres pour utilisation par les cafés et autres lieux publics qui veulent payer moins l'équivalent de la SACEM
  • les allemands ont édité un livre de chansons libres pour les écoles pour la même raison et montrer la richesse du domaine public
  • Utilisation de trello (liste de tâches présenté ci dessus) plus efficace qu'une organisation en département qui sont souvent des coquilles fides
  • Présentation de Liquidfeedback, les allemands ne s'en servent pas pour délibérer mais pour prendre la température
  • Présentation de wikiarguments.net, site de débat par questions facilement exportable
  • Les tchèques ne peuvent pas organiser la distribution du matériel publicitaire, alors ils ont mis en place une page web ou les militants peuvent passer commande. Le matériel est envoyé par la poste
  • Un des locaux prêtés aux pirates de Dresde permet d'arroser le parc de la ville en wifi gratuit et "pirate"


Présentations

Mikuláš Ferjenčík a fait une télé-présentation sur l'organisation de la campagne des législatives tchèques (octobre 2013). Trois éléments sont nécessaires, les personnes, le message et l'organisation. Il sont confiants, ont peu de moyens et doivent donc être imaginatifs.

Pour la coopération européenne il pense que c'est logique. voter pirate aura le même sens partout en Europe, il faut coopérer et faire des déclarations conjointes.

Mark Neis présente la campagne en Saxe. Présente le fonctionnement par étapes : trouver les candidats, construire une stratégie, organiser les équipes, trouver un coordinateur pour le budget, faire les choix de ce qu'on peut/ne peut pas faire avec le budget. Il conclue qu'ils sont partis en campagne bien trop tard, que l'appel au dons aurait du commencer un an plus tôt.

Il explique aussi que les équipes doivent être petites et autonome pour aider la créativité. Seul le calendrier doit être centralisé pour que dans chaque région on ait un point central où regarder pour savoir ce qu'il se passe. Les allemands ont un logiciel pour rassembler tous les événements jusqu'au niveau national.

Zbigniew Łukasiak a présenté brièvement le PP polonais, il est encore au stade embryonnaire et ne devrais pas avoir les moyens de participer aux européennes (Il faut collecter 10.000 signatures par région pour pouvoir postuler).


Echanges

Le dimanche était plus concentré sur les échanges concrets. Quelques idées sont sortis du lot comme le collage des affiches des pays voisins dans les zones frontalières, l'échange de bras et de matériel. J'ai transporté une machine à badges prêté par les Allemands aux Tchèques), plate-forme d'échange de design (peut être twitter + hastag), création d'une agence/groupe couchsurfing pirate.

Dans l'après midi, Thomas Scholz @ploenk nous a présenté un projet de reverse engineering de crypto afin de montrer que les agences de renseignement peuvent déchiffrer ce que nous chiffrons. Il cherches des nerds pour l'aider.

Conclusion

Cet échange de deux jours a été très fructueux et les protagonistes ont tous été requinqués. Le groupe devrait perdurer grâce aux actions concrètes qu'ils ont planifiés. Je pense que l'organisation de ce genre de rencontre dans les région frontalières françaises peuvent être bénéfiques aux pirates de tous pays. Je pense aux Sar-Lor-Lux, aux Chtis et aux Belges, aux Rhône-alpins avec les suisses et les Aostiens, l'Alsace et le pays de Bade etc.

Le succès ce cette rencontre repose sur le fait de faire des choses ensemble (il y avait une campagne) et le concret des présentations. Une bonne préparation était nécessaire mais aussi la motivation des personnes qui se sont déplacées.